Reprise des activités sexuelles suite à l’accouchement

Combien de temps après l’accouchement est-il possible de reprendre les activités sexuelles avec pénétration ?

D’abord, il est recommandé de confirmer toute information lue sur Internet avec votre professionnel de la santé étant donné que chaque femme et chaque accouchement sont uniques !

De façon générale, le volume de l’utérus diminue graduellement et reprend sa forme de 4 à 6 semaines après l’accouchement (Beauséjour et Lafrance, 2011). Le col de l’utérus de referme généralement en deux semaines et de six à huit semaines sont nécessaires pour que le vagin reprenne graduellement sa forme (Beauséjour et Lafrance, 2011). La guérison d’une césarienne ou des cicatrices peut prendre jusqu’à 3 mois et la douleur cicatricielle tend à se résorber après environ 2 mois (Beauséjour et Lafrance, 2011). Les données suivantes sont fournies à titre d’exemple et un vécu différent de ces éléments n’est pas nécessairement signe de complications. En cas d’inquiétude, il est pertinent de vérifier auprès de votre médecin, sage-femme ou gynécologue.

La reprise des relations sexuelles avec pénétration n’est pas recommandée avant la fin des saignements suite à l’accouchement, aussi appelés « lochies ». Cela représente environ 1 mois suite à l’accouchement. De plus, il est important pour la femme de s’écouter quant à la reprise des activités sexuelles et d’y aller à son rythme. Il est normal que les premières relations sexuelles puissent être différentes, mais tel que mentionné dans un autre billet, la fonction sexuelle devrait se rétablir progressivement de 6 mois à un an suite à l’accouchement.

Toutefois, étant donné que la sexualité ne se limite pas à la pénétration vaginale, il est possible d’explorer différentes facettes de la sexualité dès que vous en aurez envie!

Si certaines difficultés persistent, il pourrait être pertinent de consulter un professionnel tel un professionnel de la santé, un sexologue ou même un physiothérapeute spécialisé en rééducation périnéale en fonction des difficultés vécues.

En terminant, il est certain que la transition à la parentalité amène une foule de changements. Il est pertinent de se questionner quant à la place qu’occupe le couple, l’intimité et la sexualité au sein de la famille. De plus, les besoins et les difficultés des membres du couple devraient être discutés de sorte à mieux comprendre les insatisfactions potentielles et veiller à prendre soin de soi dans la relation !

Pour en apprendre davantage sur la sexualité en fin de grossesse et après l’accouchement, cliquez ici!


Vanessa Forgues, Sexologue B.A., M.A. (cand.)
infosexologie@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s