5 bénéfices de la masturbation féminine

Mois de la masturbation

La masturbation est une pratique bien répandue chez les hommes et les femmes de tous âges (plus d’infos ici). La masturbation féminine est toutefois un peu plus taboue que la masturbation chez les hommes. Malgré tout, celle-ci comporte différents bénéfices. En voici cinq!

1) Réduction du stress et de l’anxiété

L’orgasme libère différentes hormones responsables de la sensation de bien-être (les endorphines, la prolactine et l’ocytocine). Par ailleurs, la sensation de relaxation et de détente qui suit l’orgasme peut aider au sommeil chez certaines personnes. Dans une étude menée auprès de femmes rapportant les raisons pour lesquelles elles se masturbent, 65% ont rapporté que c’était pour le plaisir sexuel, mais également pour gérer le stress (31,9%) et pour les aider à s’endormir (20%) (Carvalheira & Leal, 2012).

2) Permet d’être plus à l’écoute des sensations corporelles

La masturbation permet à l’individu de focaliser son attention sur les sensations corporelles agréables vécues durant la masturbation. Ainsi, une récente étude a permis de déterminer que les femmes orgasmiques étaient plus centrées sur les sensations corporelles: « 93 % des femmes orgasmiques ont noté que le fait de penser à leurs sensations corporelles était la manière de penser la plus favorable pour atteindre l’orgasme contre 80% chez les femmes anorgasmiques, ce qui représente une différence statistiquement significative » (Sutter, Day & Adam, 2014).

3) Plus grande facilité à atteindre l’orgasme chez la femme

La majorité des gens utilisent leurs pensées érotiques lors de la masturbation. Ainsi, chez les femmes, l’utilisation de l’imaginaire érotique a été associée à une plus grande capacité à atteindre l’orgasme (Sutter, Day & Adam, 2014). La capacité à atteindre l’orgasme chez la femme dépend de plusieurs facteurs, mais constituerait une certaine forme d’apprentissage. Ainsi, la pratique de la masturbation pourrait permettre à la femme de découvrir les sensations corporelles agréables associées à l’augmentation du plaisir sexuel. Certains auteurs affirment d’ailleurs que l’atteinte de l’orgasme par la masturbation augmenterait la vascularisation de la région du vagin, des lèvres et du clitoris (Bardwick, 1971). Les exercices de masturbation pourraient donc contribuer au traitement de l’anorgasmie féminine.

4) Efficacité démontrée dans le traitement de la baisse de désir

Bien que la fréquence des activités masturbatoires ne soit pas directement associée à une meilleure satisfaction sexuelle (Zamboni & Crawford, 2002), il semblerait que la masturbation ait un lien avec le désir sexuel. Cela serait expliqué par l’idée que la masturbation est liée aux pensées sexuelles et aux fantasmes. Ainsi, les fantasmes sexuels, étant un grand prédicateur du désir de masturbation, seraient également associés à un plus grand désir sexuel.

5) Meilleure connaissance de son corps

En explorant soi-même son corps durant la masturbation, la femme est davantage en mesure de savoir les caresses et les touchers qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas. Ainsi, la masturbation pourrait mener à une plus grande satisfaction sexuelle en couple si la femme est en mesure de nommer ses préférences sexuelles à son ou sa partenaire.


Vanessa Forgues, Sexologue B.A., M.A.
infosexologie@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s