Le plaisir solo et la consommation de pornographie chez les individus en couple

via pixabay.com

via pixabay.com


Bien qu’un pourcentage important des hommes et des femmes adultes pratiquent la masturbation, il semble que la masturbation en solo chez les gens en couple demeure un sujet tabou pour plusieurs…

Selon une étude de Zamboni et Crawford (2002), il n’y aurait pas de différence significative entre la fréquence et le désir de masturbation chez les gens en couple vs. les célibataires!

Surprenant?

En fait, le désir de stimulation sexuelle en solo n’est pas nécessairement un indicateur de la satisfaction sexuelle… D’ailleurs, tel que discuté dans un autre article, la masturbation permet de mieux connaitre notre corps et ce qui peut mener à l’orgasme, ce qui pourrait être une « compétence transférable » dans les relations sexuelles en couple!

« Les études démontrent clairement que les gens en couple consomment régulièrement du matériel sexuellement explicit »
(Traduction libre, Bridges & Morokoff, 2011).

Dans une étude menée en 2011 par Bridges et Morokoff, il semblerait que 72% des hommes et 56% des femmes rapportent un usage régulier de pornographie.

Par ailleurs, une étude menée au début des années 2000 auprès de jeunes adultes (18-22 ans) avait tenté de vérifier si les hommes et les femmes avaient une perception différente des pratiques masturbatoires et de consommation de matériel sexuellement explicit. Bien que les auteurs croyaient à la base que les femmes réagiraient plus négativement que les hommes par rapport à l’usage de leur partenaire, leurs résultats ne démontrent pas de différence significative à cet égard (Clark & Wiederman, 2000).

Leur étude a également souligné que l’attitude quant à la consommation de pornographie et la perception des comportements masturbatoires n’était pas différente, même si ils présumaient à la base que la consommation de pornographie serait perçue plus négativement (Clark & Wiederman, 2000).

Ainsi, il semble que de façon générale, les jeunes adultes ont une opinion et des réactions davantage positives quant à la stimulation sexuelle extraconjugale. Il est possible de croire que l’évolution des mœurs a un rôle à jouer en ce sens. Il serait intéressant d’avoir des données plus récentes à cet égard, notamment avec une population plus âgée.

Finalement, il demeure que l’exploration de comportements sexuels, avec ou sans un(e) partenaire, peut permettre une plus grande satisfaction sexuelle. Bien que certaines études ont démontré un lien, parfois positif, parfois négatif, entre la consommation de pornographie et la satisfaction relationnelle (Muuses, Kerkhof & Finkenauer, 2014), il semble pertinent de se questionner quant à nos réactions et notre perception du plaisir solo de notre partenaire!

Vanessa Forgues, Sexologue M.A. et psychothérapeute
infosexologie@gmail.com

Vous pourriez aussi aimer:

Faits saillants concernant la masturbation

5 bénéfices de la masturbation feminine

La masturbation rend sourd?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s